Surveillance de la tension artérielle : quel dispositif choisir ?

Avec la pandémie actuelle, faire un suivi de santé hors de chez soi semble risquer. Pour les personnes avec les problèmes au niveau de la tension artérielle, c’est encore plus dangereux. La prise de tension à domicile est alors conseillée. Actuellement, avec l’accès facile des tensiomètres, il est plus facile de connaître soi-même sa tension artérielle. Quel appareil choisir ? Le manuel ou l’électronique ? Cet article vous en dira plus.

Le tensiomètre manuel

Le tensiomètre manuel, daté du début de 20e siècle, est la version assez ancienne des tensiomètres. Accompagné d’un stéthoscope, son utilisation se base sur la méthode auscultatoire et la détection des bruits de Korotkov. Il est donc conseillé de faire appel à quelqu’un formé dans le domaine pour sa manipulation. Lors du dégonflage du brassard, on pourrait aussi détecter la pression diastolique et la pression systolique sur le manomètre. Un peu délicat qu’un tensiomètre électronique, ce sont plutôt les médecins et le personnel médical qui utilisent ce modèle.

Pour se préparer à une prise de tension par un tensiomètre manuel, vous trouverez plus d'informations ici.

Le tensiomètre électronique

Panasonic a sorti le premier modèle de tensiomètre électronique en 1993, c’est donc la nouvelle version des tensiomètres. Fiable, la pression diastolique et la pression systolique peuvent être lues grâce aux données oscillométriques qu’il recueille. Simple, une formation médicale n’est pas nécessaire pour déterminer la tension artérielle qui s’affiche clairement sur l’écran. Pratique, cet appareil permet de faire un suivi régulier de la tension artérielle à domicile. Ce dispositif est incontournable sur le marché que ce soit pour les personnels médicaux ou même pour les particuliers grâce aux nombreux avantages par rapport à l'ancienne version.