Comment se prendre pour venir à bout de l’anthracnose de la tomate ?

Provoquée par différents champignons microscopiques spécifiques, la pathologie de l’anthracnose est un mal cryptogamique qui attaque, détruit et rend inesthétiques les tomates. Ce présent article vous propose quelques traitements préventifs qui pourront vous aider à éviter cette maladie à l’avenir.

Causes et symptômes de l’anthracnose

Autrefois appelée maladie du charbon, l’anthracnose est peu connue. Il constitue un véritable problème pour les producteurs. Comment traiter l’anthracnose de la tomate représente leur principal souci. S’ils arrivent à régler ce problème, alors la rentabilité de leur production pourra reprendre. Plusieurs personnes le confondent au mildiou à cause de la similarité entre leurs symptômes. Bien qu’ils soient similaires, il existe une différence entre les deux.
L’anthracnose de la tomate est provoquée par des champions qui attaquent les feuilles, les racines, la tige et les fruits de la plante. Ses symptômes se développent en printemps et en été pluvieux où ils se manifestent lentement par des taches rondes qui finissent par pourrir la tomate. L’anthracnose détruit l’esthétique de la plante et attaque au plus profond ses racines qui pourrissent aussi. C’est donc un ravageur qui affaiblit suffisamment les végétaux cultivés et menace ainsi les récoltes.

Comment éviter l’anthracnose ?

Pour éviter l’anthracnose de la tomate, il faut juste respecter certains principes de base et avoir une bonne suivie jusqu’à la récolte. Dans un premier temps, sélectionnez les meilleurs plants de tomates, plantez-les dans un lieu ensoleillé et sur un sol fertile légèrement venteux. Ensuite, lors des semailles, donnez un espacement de 75 cm à 1 m entre les plantes pour une meilleure aération. Arrosez les plantes sans jamais arroser les feuilles et choisissez une journée ensoleillée pour tailler les gourmands de vos tomates, tailler les tiges basses de vos plantes en mettant en place une rotation de culture. Désinfectez régulièrement vos tuteurs. En période hivernale, ramassez toutes les feuilles mortes et atteintes qui sont tombées au pied, ceci éviterait tout contact avec l’arbre saint et vigoureux. Évitez aussi les apports excessifs d’engrais azotés qui favorisent un développement trop poussé de la plante.